Comment réduire nos déchets ?

Chez UNA, nous avons a cœur de prendre soin de notre environnement. Chaque semaine, nous vous donnons des petites astuces pour limiter votre empreinte écologique.

Astuce n°1 : Le compostage

Composter, c’est recycler ses déchets verts et alimentaires. C’est aussi alléger sa poubelle d’ordures ménagères.

En déposant épluchures, restes de repas, bouquets fanés, marc de café, tonte, petites tailles et feuilles, vous constituez un compost.

Il s’agit d’un processus de transformation des déchets organiques par des micro-organismes et petits animaux (bactéries, vers de terre).

Le compost est un fertilisant 100% naturel qui allège la terre et permet des économies d’engrais, de terreau et d’eau.

Astuce n°2 : Fabriquer ses yaourts sans yaourtière

Chaque année, environ 170 pots de yaourt en plastique par personne sont jetés à la poubelle.

Faire ses yaourts soi-même est simple et économique. Pour les faire, il vous faudra un litre de lait entier et un yaourt (ou un sachet de ferment lactique). Faites chauffer un litre de lait entier à petite ébullition. Lorsqu’il est refroidi, incorporez un yaourt, mélangez et remplissez vos pots. Enfournez la préparation pendant 15-20 minutes à 55° au bain marie. N’ouvrez surtout pas la porte du four et laissez reposer toute une nuit. Placez-les ensuite au réfrigérateur 4h au minimum. Les yaourts se conservent environ 15 jours au réfrigérateur.

Astuce : Ajoutez dans le lait en ébullition, une demi-gousse de vanille (ouverte et vidée).

Astuce n°3 : Fabriquer son produit vaisselle

Fabriquer son produit vaisselle permet de réduire sa consommation d’emballages et d’utiliser la même bouteille.

• 50g de savon de Marseille râpé
• 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
• 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc
• 1 cuillère à soupe de cristaux de soude
• 1 cuillère à soupe de savon noir liquide (facultatif)
• 20 gouttes d’huiles essentielles
• 0,8 litre d’eau bouillante

Versez dans un saladier, le savon de Marseille et l’eau chaude, puis remuez. Ajoutez le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, les cristaux de soude et le savon noir. Mélangez. Laissez reposer quelques heures et passez au mixeur pour obtenir une préparation lisse. Incorporez les huiles essentielles. Remplissez votre ancienne bouteille avec votre nouveau produit vaisselle maison.

Astuce n°4 : Utiliser un oriculi

Dans le cadre de la loi sur la biodiversité, la vente de cotons-tiges en plastique sera interdite à partir de 2020. Alors faites place à l’oriculi !

Ce petit instrument ingénieux en bois ou en métal nous vient tout droit de l’Asie. Economique et écologique, il est bon pour la santé car il empêche la formation de bouchon. Il suffit de l’utiliser 1 à 2 fois par semaine. Un oriculi coûte environ 4€.

Pour ne pas confondre l’oriculi de chaque membre de la famille, il en existe avec des perles de couleurs différentes.

Astuce n°5 : Stop au plastique !

Le plastique est un véritable fléau. Saviez-vous qu’il faut environ 450 ans pour qu’il se biodégrade ? 

Chaque seconde, 206kg de plastique sont déversés dans les océans. Alors vive les cabas et les paniers, les sacs en vrac, les pochettes en tissu, les bocaux, les pots de confiture, les boîtes hermétiques en verre !

Utilisons des sacs réutilisables pour faire nos courses, ainsi que des petits sacs à vrac pour nos fruits et légumes ou encore des pochettes en tissu pour y emballer nos sandwichs, fruits, légumes lors d’un pique-nique.

Chez le boucher ou le poissonier, apportez vos propres bocaux ou boîtes en verre afin de supprimer les emballages.

Astuce n°6 : Le Stop Pub

Chaque année, 850 000 tonnes de pubs atterrissent dans les boites aux lettres !

Ces courriers non adressés correspondent en moyenne à 31kg par foyer par an.

Moins de prospectus, c’est possible !

Il suffit d’apposer sur sa boîte aux lettres un «stop pub» mentionnant le refus de recevoir ces imprimés.

Ces autocollants permettent de continuer à recevoir l’information de sa collectivité.

Vous le trouverez en général auprès de votre mairie ou de votre communauté de communes. De nombreux modèles sont également téléchargeables sur internet.

Astuce n°7 : Des poules dans son jardin

Chaque année, c’est environ 70kg de déchets alimentaires par français qui sont jetés à la poubelle.

C’est exactement ce qu’ingurgite une poule sur la même durée qui, en plus, vous fournira gracieusement en bons oeufs frais.

Un doute sur la fraicheur de votre oeuf ?
Il existe un test simple qui permet de dire si celui-ci est encore consommable : plongez votre oeuf dans une casserole remplie d’eau froide. S’il coule, c’est qu’il est consommable. Si au contraire, il remonte à la surface, cela signifie que vous pouvez le jeter !

Astuce n°8 : Rapporter ses médicaments non utilisés

Garder des médicaments non utilisés constitue un risque pour la sécurité sanitaire et la protection de l’environnement.

Le dispositif Cyclamed permet de collecter les médicaments non utilisés (MNU) en pharmacie afin qu’ils soient revaloriser en énergie.

Ainsi 11 000 tonnes de MNU collectés par an permettent d’éclairer et de chauffer 7 000 logements.

Astuce n°9 : Réutiliser les pelures d’agrumes

Idée n° 1 : Assaisonner ses plats ! Cuisinez avec des copeaux d’agrumes pour donner une petite touche exotique à vos plats ! Faites sécher les pelures au soleil ou dans une assiette sur le radiateur. Quand la quantité vous semble suffisante, broyer les en petits copeaux fins et faites les sécher à nouveau. Vous obtiendrez une poudre que vous pourrez ranger dans un bocal en verre. Vous pouvez désormais assaisonner vos plats, saupoudrer vos salades ou aromatiser une boisson.

Idée n° 2 : Éloigner les mites ! Placez vos pelures d’agrumes dans un sachet en tissu et déposez-le dans votre armoire. C’est un véritable antimite, 100% naturel. Ainsi, vous faites des économies en évitant l’achat d’un produit antimites et donc un emballage supplémentaire à jeter.

Astuce n°10 : Boire l’eau du robinet

Entre 140 000 et 175 000 tonnes de plastique sont utilisées pour la consommation d’eau en bouteille. A cela, s’ajoutent les cartons, les films plastiques et le transport.

Vous n’êtes pas rassuré quant à la consommation d’eau du robinet ?
Et bien sachez que l’eau du robinet est le produit alimentaire le plus surveillé. Elle est soumise à de nombreux contrôles et analyses afin d’être conforme aux normes sanitaires nationales. Renseignez-vous sur la composition de l’eau auprès de votre mairie.
Pour optimiser l’eau du robinet et rendre son goût agréable, opter pour un filtre sur le robinet ou une carafe filtrante.

Boire l’eau du robinet, c’est aussi éviter le port de charges lourdes lorsque nous faisons les courses.

Astuce n°11 : Utiliser des piles rechargeables

70% des piles sont encore jetées parmi les ordures ménagères, sans possibilité de recyclage alors que les piles rechargeables présentent de nombreux avantages.

Les piles rechargeables sont 32 fois moins polluantes que des piles classiques.

Avec une durée de vie beaucoup plus longue, elles peuvent être rechargées jusqu’à 500 fois.

L’investissement initial est donc très vite amorti.

En fin de vie, des systèmes de collectes spécialisés sont à disposition dans les déchetteries ou dans les grandes surfaces.

Astuce n°12 : Privilégier le fait maison

La pub, les promos ou le packaging : toujours plus pour nous inciter à acheter des produits industriels suremballés. Avec le fait maison, porte-monnaie, santé et planète ont à y gagner.

Non seulement la plupart des produits préparés ont une mauvaise valeur nutritive mais en plus leur emballage coûte cher. Le coût de l’emballage et de son marketing représente entre 15 et 40% du prix d’un produit.

Le fait maison a donc tout pour plaire : moins cher, moins polluant et tellement meilleur pour notre santé et nos papilles !

Astuce n°13 : Les allumettes plutôt que le briquet

Chaque année, 7 milliards de briquets qui ne peuvent être recyclés sont mis sur le marché.

Les briquets jetables sont peu chers mais leur impact sur la nature et sur les animaux est extrêmement nocif.

Chaque briquet mettra un siècle à se désagréger contre 6 mois pour une allumette.

De plus, les allumettes sont jusqu’à 30 fois moins polluantes.

Alors ? Vous avez fait votre choix ?

Astuce n°14 : Cultiver ses plantes aromatiques

Vous achetez encore vos herbes aromatiques en grande surface ? STOP ! Cultiver ses plantes soi-même est simple, pratique et plus savoureux.

La plupart des herbes aromatiques nécessitent peu d’entretien et s’adaptent à tous les sols. Certaines peuvent même être cultivées en intérieur et ainsi apporter une touche déco à votre cuisine !

Pour préserver toutes leurs saveurs et en profiter toute l’année, il suffit de les congeler ou de les faire sécher.

Astuce n°15 : Utiliser des disques démaquillants lavables et réutilisables

Les cotons jetables font partie du quotidien. Pourtant, ceux-ci ne sont ni écologiques, ni économiques. Les disques jetables sont emballés dans du plastique et leur utilisation unique vous oblige à en acheter souvent.

Une solution ? Les disques démaquillants lavables et réutilisables.

Ces disques sont généralement fabriqués en coton bio ou en bambou (tout doux !). Vous les trouverez sur internet ou en magasin bio mais ils sont aussi très facile à fabriquer soi-même.

Astuce n°16 : Acheter des produits en vrac

Toute l’année, nous achetons des tonnes de produits suremballés.

Acheter en vrac est écologique mais aussi économique!

Nous ne payons ni l’’emballage, ni son marketing. Libres d’acheter la quantité souhaitée, nous éviterons ainsi le gaspillage alimentaire.

L’achat en vrac concerne aussi les produits ménagers : lessive, liquide vaisselle, tablettes pour lave-vaisselle…

Prochain défi ? Se rendre chez notre boucher avec nos propres boîtes hermétiques !

Astuce n°17 : Réutiliser le marc de café

Le marc de café a de multiples vertus. Le saviez-vous ?

• Nourrissant, il peut servir d’engrais pour les plantes. Il suffit d’en déposer une petite dose à leurs pieds. C’est aussi un répulsif pour les insectes nuisibles et les chats.

• Il atténue les rayures de meubles en bois foncés. Disposez du marc de café dans les brèches, laissez sécher 15 minutes, puis essuyer avec un chiffon.

• Du coté de la salle de bain, le marc de café est efficace pour les gommages. A utiliser sous la douche, pour le corps ou le visage.

• Pour les cheveux bruns, le marc de café permettra de retrouver leur éclat naturel et d’éliminer les résidus.

• Il nettoie et désodorise les canalisations. Videz une cuillère à soupe de marc dans le siphon puis rincez avec de l’eau chaude.

Astuce n°18 : Utiliser des ampoules LED

Les ampoules les plus performantes et écologiques sont les LED..

Durables, elles possèdent de nombreux avantages :

• Résistantes : leurs durées de vie est supérieure aux autres ampoules. Elles résistent aux chocs et vibrations.
• Luminosité instantanée : elles atteignent un niveau maximal de luminosité dès l’allumage.
• Économiques : elles ont une très faible consommation électrique.
• Respectueuses de l’environnement : les LED ne contiennent pas de métaux dangereux.

Les ampoules vous coûteront entre 7 et 15€.

Astuce n°19 : Utiliser l’éponge Tawashi

Utiliser des produits ménagers plus écologiques et économiques est un geste connu pour beaucoup.
Mais connaissez-vous l’éponge Tawashi ?

Cette éponge à réaliser soi-même nous vient du Japon. Pour la fabriquer, il suffit de recycler des tissus. Le Tawashi est réalisé en tricot. L’éponge peut alors servir pour la vaisselle ou toutes autres tâches ménagères. Elle résiste plus longtemps qu’une éponge ordinaire et se lave en machine.

Vous trouverez de nombreux tutoriels sur internet pour réaliser votre propre Tawashi.

Pour gratter le fond des plats, pensez aux éponges en cuivre. Elles sont recyclables !

Astuce n°20 : Faire des vides-greniers

Jouets, livres, vêtements, objets dont vous ne vous servez plus ? Pourquoi les stocker chez vous alors que vous pouvez les recycler ?

Les vide-greniers sont un moyen efficace pour vous débarrasser mais également pour faire le bonheur de la personne qui récupérera votre bien.

Plutôt que jeter, vous pouvez aussi faire don à des associations caritatives ou vendre vos biens sur internet.

C’est une manière efficace de réduire ses déchets tout en récoltant quelques euros.

Il existe de nombreux sites spécialisés selon les objets qui vous encombrent.

Astuce n°21 : Fabriquer son savon

Nous vous donnons toutes nos astuces pour fabriquer votre savon vous-même.

3 ingrédients sont indispensables pour la fabrication du savon :

  • 1 kg d’huile (huile d’olive, tournesol, coco, cire d’abeille)
  • 126g de soude caustique
  • 300g d’eau
  • Essences

Versez l’huile dans une marmite. Chauffez à petit feu pour atteindre 60° (aidez-vous d’un thermomètre à pâtisserie).

Pesez séparément la soude et l’eau distillée. Versez lentement la soude dans l’eau (et jamais l’inverse car risque de réaction). Mélangez bien et contrôlez la température de l’eau car elle a tendance à monter jusqu’à 90°.

Faites refroidir pour arriver à une température de 50°. Versez le mélange d’eau et de soude dans la marmite d’huile en mélangeant pour faciliter la formation d’un contenu homogène. Le mouvement circulaire devrait enclencher la réaction de saponification qui devrait se vérifier après 4 minutes. Quand le mélange a changé de couleur et de consistance, ajoutez des essences tout en mélangeant avec une cuillère en bois.

Versez la préparation dans un moule en couvrant avec un matériau thermo-isolant, la soude continuant à réagir avec l’huile.

Après 24h, vous pouvez démouler le savon avec des gants. Laissez-le dans un endroit sec et frais avant de l’utiliser (idéalement 5 semaines, le temps que le pouvoir caustique de la soude disparaisse).

     La soude caustique est un produit dangereux. Certaines précautions s’imposent :

  • Tenir la soude caustique hors de la portée des enfants ou des animaux domestiques.
  • Eviter le contact avec les yeux, la peau et les muqueuses car il s’agit d’un produit corrosif et brulant.
  • Il est nécessaire d’enfiler des gants et des lunettes pendant l’utilisation de la soude caustique et des mélanges de cette dernière avec l’eau et l’huile. Le port du foulard sur le nez et la bouche est conseillé à cause de la vapeur produite par la soude diluée.

Astuce n°22 : Des couvercles en tissu enduit

L’alternative au film alimentaire et au papier aluminium existe ! De toutes les couleurs, les couvercles en tissu apporteront une touche tendance à votre cuisine.

Vous pouvez vous en procurer dans le commerce ou bien les fabriquer vous-même :
• Mettre votre saladier à l’envers sur votre tissu et couper 5cm plus loin tout autour.
• Coudre le biais en laissant une ouverture pour passer l’élastique. Passer l’élastique.
• Essayer le couvercle sur le saladier et serrer l’élastique, puis le coudre.
• Placer à nouveau le couvercle sur le saladier.
• Mettre régulièrement des petites pastilles de cire d’abeille avant d’enfourner à 180° au four pendant 4 minutes pour faire fondre la cire et qu’elle imprègne le tissu.
• Une fois fondue, sortir le saladier du four.
• Attendre que cela refroidisse
• Mettre le tout au réfrigérateur. Et le tour est joué !

Astuce n°23 : Utiliser des couches lavables

Les parents recherchent le meilleur et s’interrogent sur les produits à utiliser pour la santé de leur bébé. Les couches lavables présentent de nombreux avantages. Elles sont plus écologiques et surtout économiques.

Elles ne contiennent pas de produits chimiques contrairement aux couches jetables.

L’entretien ? C’est juste une à deux machines à laver par semaine en fonction de votre organisation.

Faîtes vos comptes ! De la naissance à la propreté, un enfant aura besoin d’environ 4745 couches à 0.20 centimes, soit 949€. Pour deux enfants, c’est 1898€.
Un lot de couches lavables coûte environ 400€ et est réutilisable pour le deuxième enfant.

Astuce n°24 : Utiliser des gobelets lavables

Souvent utilisé pour des événements, le gobelet lavable et réutilisable est économique et écologique.

Fini les gobelets en plastiques jetables qui polluent la planète ! Bonjour les gobelets réutilisables qui nous font faire des économies.

Le + : il en existe de toutes les sortes : personalisables, isotherme, en inox…

Astuce n°25 : Fabriquer son bloc WC soi-même

Afin de garder notre maison propre, nous utilisons des produits polluants et couteux. Pourtant, il est possible de fabriquer certains produits soi-même. C’est le cas du bloc WC !

Il vous faut :
250ml d’eau
5g d’agar-agar (pour gélifier la préparation)
200ml de vinaigre blanc (pour détartrer)
Huiles essentielles (antibactériennes et désodorisantes)

La recette : Faites bouillir l’eau et ajoutez l’agar-agar. Mélangez jusqu’à la dissolution de la poudre. Ajoutez le vinaigre blanc. Remuez et laissez reposer 5 minutes. Versez une cuillère à café d’huiles essentielles puis versez le tout dans un moule. Lorsque la préparation est solidifiée, mettez-la à l’intérieur d’un ancien support de bloc WC.

Vous pouvez conserver votre bloc WC au réfrigérateur pendant quelques semaines.

Astuce n°26 : Les transports en commun et le covoiturage

Le covoiturage et les transports en commun sont une alternative très efficace pour la réduction de la pollution et pour votre porte-monnaie.

Moins de coûts de carburant et pas de tarif de stationnement, vous ferez des économies grâce aux transports en commun.

Quant au covoiturage, lorsque vous laissez votre voiture au garage et partagez celle d’un autre pour votre trajet domicile-travail, vous diminuez le taux de gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère ainsi que les embouteillages.

Astuce n°27 : Utiliser un vélo pour se déplacer

Utiliser le vélo pour remplacer la voiture peut avoir de nombreux avantages.

En effet, le vélo permet de faire des économies d’essence tout en protégeant notre planète.

Bon pour le porte-monnaie, bon pour la planète et bon pour la santé, le vélo vous permet de garder une bonne condition physique.

Il est très utile en ville, sur de petits trajets, vous permettant de ne pas tomber dans les bouchons et de ne pas polluer avec une voiture restant à l’arrêt pendant de longues minutes.

Alors pourquoi ne pas vous y mettre ?

Astuce n°28 : Utiliser une brosse à dents en bois

La brosse à dents est un objet indispensable de notre quotidien mais son impact sur l’environnement est particulièrement négatif lorsqu’il s’agit de la jeter à la poubelle.
La solution ? Une brosse à dents en bois !

La plupart du temps fabriquée en bambou avec des poils en nylon, la brosse à dents en bois est plus saine car elle évite le contact dans la bouche avec du plastique. Elle est également plus écologique car elle est biodégradable, vous pouvez donc la composter.

Vous pouvez vous procurer cette brosse à dents en la commandant sur internet ou dans certaines boutiques spécialisées.

Astuce n°29 : Utiliser une bouteille réutilisable

Il est important de s’hydrater et pour cela, il est parfois nécessaire d’avoir une bouteille sur soi. Les bouteilles en plastique ne sont ni écologiques, ni économiques. Heureusement, il existe des gourdes et des bouteilles réutilisables :

En verre : Entièrement recyclable, elle ne donne pas d’arrière-goût. Attention, le verre reste fragile et lourd.

En acier inoxydable : Incassable, sans goût et sans danger pour la santé. C’est le must !

En aluminium : Très léger, résistant et pratique. Attention au risque de déformation si elle reçoit un choc. L’aluminium peut donner un goût métallique au liquide si la gourde n’a pas de revêtement.

Il existe toutes autres sortes de contenants pratiques au quotidien (bouteilles à infusion, isothermes…).

Astuce n°30 : Fabriquer de la cire pour les meubles

La cire d’abeille donne un brillant naturel aux meubles. Sa propriété hydrofuge protège le bois contre l’humidité et l’eau.

Il vous faut :
• Cire brute
• Essence de térébenthine
• Un pot en verre avec un couvercle hermétique

La recette : Coupez la cire brute en petits morceaux, puis mettez-les dans le pot en verre. Versez l’essence de térébenthine jusqu’à recouvrir les morceaux et refermez le pot. Secouez puis laissez reposer 1 à 2h. Ouvrez le pot et mélangez les morceaux à l’aide d’une touillette. Rajoutez de l’essence de térébenthine si vous souhaitez une cire plus liquide. Refermez le pot et secouez de nouveau le mélange. Avec le temps, les grumeaux disparaîtront complètement.

Astuce n°31 : Emballer vos cadeaux dans un Furoshiki

S’il est coloré, plastifié, vernis ou brillant, le papier cadeau ne se recycle pas. L’emballage réutilisable existe : il se nomme furoshiki !

Le furoshiki est une technique japonaise traditionnelle d’emballage en tissu utilisé pour transporter les objets de la vie quotidienne.
Dans notre monde moderne, le furoshiki c’est l’emballage original, chic et zéro déchet.
Vous trouverez plein de tutos sur internet vous permettant de vous initier à cette technique.

Astuce n°32 : La cuisine zéro déchet

Dans la cuisine aussi, on réduit les emballages.

On vous donne quelques alternatives pour les remplacer :

   Les emballages → les bocaux et les boîtes hermétiques (en verre de préférence)

    L’aluminium et le film étirable → les couvercles en tissu

  Les aliments → privilégiez le vrac

    Les pots de yaourts → les yaourts maison

      L’essuie-tout → l’essuie-tout réutilisable ou les serviettes en tissus

     Les bouteilles d’eau → le bon vieux pichet ou la carafe filtrante

  Le sac à pain → un sac en tissu ou une vieille taie d’oreiller fera l’affaire

Astuce n°33 : Cultiver son jardin ou faire son marché

Cultiver son jardin ou faire son marché en consommant des produits locaux réduit l’empreinte écologique.

Au jardin : Utilisez votre compost pour préparer la terre de votre jardin. Pratiquez le compagnonnage en semant des fleurs aux propriétés répulsives contre les insectes ravageurs qui aideront aussi à lutter contre les maladies. Cultiver son jardin permet de savourer le fruit de son travail et de toujours consommer des produits de saison.

 Le + : faire des bocaux pour l’hiver !

Au marché : En achetant aux producteurs locaux, vous privilégiez l’économie locale et bénéficiez d’une vraie traçabilité des produits que vous achetez. De plus en plus de fermes proposent également leurs produits en direct.

Astuce n°34 : Fabriquer son dentifrice

Fabriquer son dentifrice, c’est possible et c’est facile !

Il vous faut :

  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  • 3 cuillères à soupe d’argile blanche
  • 5 gouttes d’huile essentielle de menthe ou de citron

La recette : Mélanger tous les ingrédients intimement afin d’obtenir une poudre homogène. Mouiller sa brosse à dent avant de la tremper dans la poudre.

    Attention, les conseils de votre dentiste prévalent sur cette astuce.

Astuce n°35 : Emprunter des jeux en ludothèque

Il existe des centaines de jeux. Ils prennent de la place chez nous et la poussière une fois qu’on y a joué plusieurs fois. Empruntez donc vos jeux auprès de ludothèques. 

C’est l’occasion de découvrir toujours plus de jeux et au final, c’est un peu Noël à chaque fois que l’on en emprunte.

En plus d’être écologique, c’est économique.

Vous y trouverez de tout : des jouets, des jeux de sociétés, des jeux vidéos. Bref, plein de ressources ludiques pour toute la famille !

Astuce n°36 : Encourager les initiatives locales

En privilégiant les AMAP et les producteurs locaux de votre territoire, vous contribuez à développer l’agriculture de proximité !

Qu’est-ce qu’une AMAP ? Une AMAP est une Association de Maintien de l’Agriculture Paysanne. Elles ont pour but de favoriser l’agriculture biologique et paysanne en créant un lien direct entre paysans et consommateurs. Le consommateur s’engage à payer équitablement le producteur pour qu’il puisse couvrir ses charges et se rémunérer décemment.
Pour trouver une AMAP près de chez vous, consultez le site http://www.reseau-amap.org/

Vous pouvez aussi développer votre réseau de producteurs locaux. De plus en plus de fermes proposent leurs produits en direct : viandes, produits laitiers, oeufs, fruits, légumes, jus, miels… Cherchez bien, il y en a forcément près de chez vous.

Astuce n°37 : Fabriquer sa lessive

Saviez-vous que fabriquer sa lessive est très économique ?

Une recette parmi d’autres :

  • 1 litre d’eau
  • 1 cuillère à soupe rase de cristaux de soude
  • 20g de savon de Marseille en paillettes
  • 20g de savon noir liquide
  • Quelques gouttes d’huile essentielle (menthe, citron, lavande…)

Dans une cocotte, mettre tout les ingrédients sauf l’huile essentielle (qu’on ajoute à la fin) et porter à ébullition.
Verser la préparation dans vos vieilles bouteilles de lessive lorsqu’elle est un peu tiédie mais pas froide.Secouer avant chaque utilisation et mettre l’équivalent d’un verre à moutarde directement sur le linge.

  Le + : pour un linge plus blanc, vous pouvez verser une cuillère à soupe de percarbonate sur votre linge.

Astuce n°38 : Constituer sa droguerie zéro déchet

100% écologique et non toxique pour vous et l’environnement, nombreux sont les produits aux vertus miracles pour entretenir votre maison.

  • Le bicarbonate de soude : anticalcaire, adoucissant, fongicide, insecticide, abrasif doux et dégraissant, neutralisateur d’odeurs.
  • Le savon noir : dégraissant, détachant, désinfectant, antibactérien, répulsif.
  • Le vinaigre blanc : détartrant, répulsif, dégraissant, anti bactérien, anti poux et désodorisant.
  • Les huiles essentielles de lavande, citron, menthe : antiseptiques, bactéricides, antifongiques, désodorisantes.
  • Le percarbonate de soude : agent blanchissant, dégraissant et détartrant.
  • L’acide citrique : détartrant, antirouille, fongicide et bactéricide.

Astuce n°39 : Fabriquer sa crème nourrissante

Pour s’hydrater sans s’empoisonner, fabriquez votre propre crème nourrissante.

Il vous faut :

  • 50ml de mélange d’huiles (au choix : jojoba, argan, avocat, germe de blé, karité, ricin…)
  • 1 cuillère à soupe de cire d’abeille
  • 1 cuillère à soupe d’eau de rose
  • 10 gouttes d’huile essentielle de petit grain ou de romarin

La recette :

  • Dans une casserole au bain marie, mélanger les 50ml d’huiles végétales avec la cire d’abeille.
  • Maintenir une légère ébullition de l’eau et remuer de temps en temps.
  • Quand le mélange est limpide et homogène, retirer du feu.
  • Ajouter l’eau de rose et les huiles essentielles.
  • Mélanger sans cesse avec un fouet pour bien
  • Homogénéiser et mettre en pot avant que la crème refroidisse.

Astuce n°40 : Mutualiser les objets

Et si je prêtais mon appareil à raclette ? Et si j’empruntais la perceuse de quelqu’un d’autre au lieu d’en acheter une ?

Ces petites actions permettent de diviser les frais d’achats et d’entretien à plusieurs.

Cela vous permet aussi de rencontrer de nouvelles personnes et de développer le lien social autour de vous.

L’économie collaborative représente une véritable alternative à la surconsommation et vous fait économiser de l’argent. Que demander de mieux ?

Sites de partage et de location : pretoo.fr, lamachineduvoisin.fr

Astuce n°41 : Réparer plutôt que jeter

Votre lave-vaisselle tombe en panne ? Pire ! Votre machine à laver ? Luttons contre l’obsolescence programmée en soutenant des initiatives de réparation d’objets.

Moins dépendant de la consommation et plus autonome, réparer vous même vos objets vous permet d’acquérir de nouveaux savoir-faire.
Et si vous n’êtes pas doué en bricolage, de nombreuses plateformes collaboratives spécialisées vous viendront en aide : commentreparer.com, envie.org

Astuce n°42 : Utiliser les pelures

Bien souvent, lorsque nous cuisinons, nous jettons les épluchures de fruits et légumes à la poubelle alors qu’elles peuvent être consommées. En moyenne, c’est 64 kilos de déchets organiques par personne et par an qui sont jetés à la poubelle.

Et oui ! A condition de consommer des fruits et légumes bio pour éviter les résidus des pesticides, vous pouvez en faire des chips sucrées (pomme, poire) ou salées (pomme de terre, radis, carotte) ainsi que des soupes et des bouillons.


Bon à savoir : les épluchures sont pleines de nutriments et de vitamines excellents pour la santé. En même temps, vous lutter contre le gaspillage alimentaire.

Astuce n°43 : L’essuie-tout lavable

L’essuie-tout jetable a envahi notre quotidien. C’est vrai qu’il est pratique mais il contribue sérieusement à l’accumulation des déchets car aussitôt découpées, les feuilles d’essuie-tout sont jetées.

Nous vous proposons de tester l’essuie-tout lavable !

Vous pouvez l’acheter ou le fabriquer vous-même.

Constitué de deux faces (une en coton et une en tissu micro-fibre), il vous permettra de tout absorber. Lavable en machine, il est écologique.

Alors, prêt(e) pour une séance de couture ?

Astuce n°44 : Récupérer l’eau de pluie

Récupérer l’eau de pluie pour faire des économies.

L’eau potable est précieuse et devient chère. Alors, pour réduire sa facture d’eau, rien de mieux que de récupérer l’eau de pluie.
Ainsi un foyer de 4 personnes qui récupère l’eau pluviale peut réduire jusqu’à 40% sa consommation d’eau potable en utilisant l’eau de pluie pour les toilettes, les lessives, la vaisselle, laver la voiture ou encore arroser le jardin.

Autre astuce : Un seau à proximité de la salle de bain permet de récupérer l’eau de la douche en attendant que l’eau chaude arrive.

Paille en inox

Astuce n°45 : Utiliser des pailles en inox

Chaque jour en France, environ 9 millions de pailles sont jetées à la poubelle.

Alors pour que ça reste rigolo mais zéro déchet, il y a l’alternative des pailles en inox ! Au lieu de jeter votre paille en plastique, lavez votre paille en inox. En plus d’être réutilisables, elles sont solides.
Bon à savoir : Dans le cadre de la guerre aux objets en plastique à usage unique, la loi alimentation qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020 prévoit l’interdiction des pailles en plastiques.

Le + : elles sont idéales pour les smoothies car elles sont plus larges